Triton

Frequence ajoute l'audio numérique à son répertoire de médias locaux

Actualités

Mardi 31 octobre 2023 9h00 AM Heure de l'Est | Hana Yoo

Frequence ajoute l'audio numérique à son répertoire de médias locaux

Bien que la radio soit depuis longtemps un pilier des médias locaux, les radiodiffuseurs sont confrontés à des difficultés croissantes pour vendre leur inventaire audio aux annonceurs publicitaires locaux en raison de l'essor de l'inventaire publicitaire numérique et programmatique.

De nos jours, la plateforme de flux de travail publicitaire omnicanal Frequence affirme qu'elle propose aux sociétés audio un nouveau moyen de courtiser les annonceurs publicitaires.

Mardi, Frequence a annoncé une intégration avec la société appartenant à iHeartMedia, Triton Digital, une entreprise technologique spécialisée dans le streaming audio et les podcasts.

Les sociétés audio peuvent élargir leur audience grâce à l'intégration, en vendant des publicités à des audiences ciblées en sus des sites qu'elles possèdent et exploitent. Grâce à l'élargissement de leur l'audience, les clients audio peuvent vendre des publicités CTV/OTT et des publicité de recherche en plus de leurs publicités radio, en adoptant une approche omnicanale au lieu de se contenter de dépenser pour leur inventaire audio.

Cette intégration, la première de Frequence dans le domaine de l'audio, permettra en outre aux sociétés de médias de recueillir davantage d'informations sur les performances des publicités audio de leurs annonceurs, a déclaré Tom Cheli, PDG de Frequence. Par exemple, elles seront en mesure de visualiser une carte visuelle des stations où les publicités ont été diffusées et comment les impressions se chargent dans les différents codes ZIP.

Frequence est déjà intégré à des DSPS comme Cadent et The Trade Desk, à Google et à des systèmes de gestion des commandes.

De bout en bout

En ajoutant ces fonctionnalités, Frequence se rapprochera de son objectif de devenir une plateforme de bout en bout pour les sociétés de radio et de télévision, de câble, de presse et de publicité extérieure, qui se servent de Frequence pour automatiser des tâches allant des propositions de vente de publicité à la planification, la gestion et l'optimisation des campagnes, en passant par la rédaction de rapports, selon M. Cheli.

La société comporte parmi ses clients des conglomérats de médiaux comme Spectrum, Lee Enterprises, Hearst Newspapers, Beasley Media Group, Cumulus, Mediacom et Marketron.

Dans l'affichage de Lumascape, Frequence figure dans la catégorie des systèmes de gestion des médias et des opérations, aux côtés d'entreprises telles que Basis Technologies (qui a étendu son partenariat avec Triton en juin pour offrir aux marques d'acheter des publicités programmatiques sur les ondes radio), Bionic et Theorem. L'entreprise a toujours été entièrement autofinancée et prévoit de continuer à réinvestir et à développer ses activités, a déclaré M. Cheli

Frequence a vu le jour 2010. Au départ, elle a testé sa plateforme avec des annonceurs publicitaires, mais il y a quelques années de cela, elle a commencé à travailler avec des sociétés de médias et à devenir « obnubilée » par la mise en place et la configuration de flux de travail automatiques sur le principe de l'omnicanalité. La société est régie par deux principaux modèles commerciaux : le modèle SaaS d'entreprise et le modèle de service géré.

« Les intégrations sont essentielles pour nous, » indique Cheli, « car c'est la seule façon de pouvoir rationaliser ces flux de travail. »

Pour lire l'article complet, rendez-vous sur https://www.adexchanger.com/audio/frequence-adds-digital-audio-to-its-local-media-repertoire/

Triton